La brillante phrase de Bernard Shaw qui m’aide dans les moments difficiles

La brillante phrase de Bernard Shaw qui m’aide dans les moments difficiles

Au cours de sa vie, une personne traverse beaucoup de difficultés, d’épreuves, reçoit sa part de douleur. Nous rencontrons l’échec, la trahison, la déception, l’effondrement des plans. Nous vivons une palette d’émotions différentes. Et pas toujours des émotions agréables.

Mais il est important de se garder du découragement et de l’apathie. Vous ne pouvez pas simplement croiser les mains et arrêter de vous battre. Bernard Shaw a une phrase très sage dont je me souviens chaque fois que je traverse une période difficile, et qui m’aide vraiment :

« L’homme est comme une brique : quand on le brûle, il durcit ».

Et c’est vrai ! Chaque difficulté de la vie, chaque problème, chaque douleur que je traverse me rend plus fort et plus résistant. Pour quoi faire ? Pour accomplir davantage !

Au cours de notre vie, nous nous brûlons beaucoup, beaucoup de fois. Jour après jour, nous traversons de nouvelles épreuves et devenons plus forts. Il y a des situations où une personne entre consciemment « dans la fournaise ». Par exemple, elle choisit une activité nouvelle et stimulante. Ou bien elle se fixe des objectifs importants, pour la réalisation desquels elle devra agir à la limite de ses capacités. Dans ce cas, la personne imagine le résultat souhaité. Elle sait où elle va et pourquoi elle en a besoin.

Un être humain peut surmonter toutes les difficultés. L’essentiel : apprendre à mobiliser ses propres ressources.

Il existe des situations dans lesquelles une personne n’avait pas du tout prévu de se brûler, mais c’est arrivé (par exemple, lorsqu’un être cher trahit quelqu’un, ou qu’une tragédie de la vie se produit). Et là, il est important d’être capable d’encaisser un « coup de feu ». Bien sûr, dans de tels moments, il est difficile de garder la maîtrise de soi, sans parler de profiter de la vie et d’être reconnaissant pour ces circonstances. Mais il est important d’avoir un regard mature sur ce qui se passe :

  • « J’ai appris à mieux connaître les gens maintenant » ;
  • « J’ai trouvé la force de m’en sortir » ;
  • « J’ai surmonté la partie la plus difficile, mais ça va devenir plus facile à partir de maintenant ».

Avec chaque coup du sort, nous devenons plus forts.

Et il faut en passer par là, car la voie vers une vie meilleure passe presque toujours par la douleur et le dépassement. C’est pourquoi les personnes qui réussissent sont des personnes « endurcies ». Elles savent trouver en elles-mêmes, au bon moment, les ressources qui les aident à trouver une solution à un problème et à y faire face quoi qu’il arrive.

Vous ne me croyez pas ? Voici un test simple :

Repensez-vous à une série d’événements du passé ? Parmi les choses qui vous sont arrivées, lesquelles vous semblaient impossibles ? Et comment vous sentez-vous par rapport à ces choses maintenant ? Que ça n’a pas l’air si difficile !

Personnellement, cette métaphore sur la brique m’aide à me ressaisir plus vite. De ne pas m’apitoyer sur mon sort, de ne pas me lamenter sur l’injustice du monde. Et de considérer cet événement comme la prochaine étape de ma maturation morale.


No more posts
No more posts