10 leçons de Bouddha à connaître

10 leçons de Bouddha à connaître

Le Bouddha Shakyamuni était un grand chef spirituel et le fondateur du bouddhisme. Dans la plupart des traditions bouddhistes, il est considéré comme le Bouddha suprême ou le Bouddha pleinement parfait. Le mot « Bouddha » se traduit par « éveillé » ou « illuminé ».

Il s’agit de la figure centrale du bouddhisme. Le Bouddha fait partie de ces figures connues de l’histoire humaine en qui l’humanité atteint son plus haut développement. Son caractère noble, son esprit pénétrant, son amour de l’humanité et sa sagesse en ont fait un objet de culte pour des millions de personnes.

Il était un philosophe, un guérisseur d’âmes et le fondateur d’une nouvelle religion. Ses disciples et ses adeptes venaient de toutes les couches de la société, des mendiants aux rois. La religion qu’il a fondée s’est répandue de la Chine et de l’Inde à l’Amérique. Elle a enrichi la vie spirituelle de millions de personnes pendant plus de vingt-cinq siècles !

Les enseignements du Bouddha étaient si tolérants et si doux que la conversion au bouddhisme ne s’est pas accompagnée de persécutions ou d’effusions de sang. Les récits de sa vie, de ses enseignements et de ses principes monastiques ont été systématisés et perpétués par ses disciples après sa mort.

Voici donc 10 leçons de Bouddha à connaître si vous voulez vivre une vie heureuse.

1. C’est bien de commencer petit

Le Bouddha a dit que la cruche se remplit progressivement, goutte à goutte. Vous ne pouvez pas devenir le meilleur dans ce que vous faites en une seule fois, vous devez continuer à apprendre ; tout artisan a été un jour un amateur.

Nous commençons tous petit, alors ne négligez pas le petit. Si vous êtes cohérent et patient, vous êtes sûr de réussir ! Personne ne peut réussir en une seule nuit ou une seule semaine – le succès vient à ceux qui sont prêts à commencer petit et à travailler dur jusqu’à ce que la cruche soit pleine.

2. Nous sommes façonnés par nos pensées. Nous devenons ce à quoi nous pensons

Tout ce que nous sommes est le résultat de ce que nous pensons de nous-mêmes. Si l’on parle ou agit avec de mauvaises pensées, on est hanté par la douleur. En revanche, si l’on parle ou agit avec des intentions pures, le bonheur suit, qui, comme une ombre, ne le quittera jamais.

Le Bouddha a dit :

« Notre conscience est la chose la plus importante. C’est la conscience qui détermine notre chemin. Car on devient toujours ce à quoi on pense ».

Pour vivre correctement, vous devez remplir votre cerveau avec les « bonnes » pensées. Vos pensées déterminent vos actions ; vos actions déterminent vos résultats.

La pensée juste vous donnera tout ce que vous voulez ; la pensée fausse est le mal, qui finira par vous détruire.

Si vous changez votre esprit, vous changerez votre vie. Le Bouddha a dit :

« Toutes les transgressions proviennent de l’esprit. Si l’esprit change, les transgressions resteront-elles ? »

3. Pardonnez les rancunes

Lorsque vous pardonnez à ceux contre qui vous êtes offensé, lorsque vous pardonnez à ceux qui sont emprisonnés dans la rancune, vous vous libérez de cette prison.

Les humains ne peuvent pas supprimer d’autres humains sans se supprimer eux-mêmes également. En gardant rancune aux autres, vous vous détruisez vous-même. Apprenez donc à pardonner. Et apprenez à le faire rapidement.

Si vous avez l’impression d’avoir été traité injustement, il vous suffit de suivre la formule suivante :

Comprendre => Faire passer => Et laisser passer.

4. Vos actions sont plus importantes que vos paroles

Peu importe le nombre de commandements que vous lisez, peu importe combien vous en parlez, tout cela sera inutile si vous ne les suivez pas.

Il y a un dicton qui dit que « les mots ne valent rien » et c’est vrai. Pour se développer, il faut agir, et pour se développer rapidement, il faut agir tous les jours. La gloire ne te tombera pas sur la tête ! Un autre sage proverbe dit : « Dieu donne à chaque oiseau un ver, mais il ne le jette pas dans le nid ».

Le Bouddha a dit :

« Je ne crois pas au sort qui s’abat sur les gens quand ils agissent, mais je crois au sort qui s’abat sur eux quand ils ne font rien ».

5. Essayez de comprendre le monde tel qu’il est. Tout comprendre, c’est tout pardonner

La vie est ce qu’elle est. Le monde ne vous doit rien. Il est inutile de changer seul le monde qui nous entoure. Pire, en nous disputant avec le présent, nous ressentons de la colère, et nous cessons de nous battre pour la vérité, nous commençons à nous battre uniquement pour nous-mêmes.

Le Bouddha a dit :

« Essayez d’abord de comprendre les autres, puis essayez d’être compris ».

Cela semble beau, facile à dire, mais comme c’est difficile à faire !

Vous devez faire de votre mieux pour comprendre le point de vue de l’autre personne. Lorsque vous ressentez de la colère, combattez cette colère. Écoutez les autres, essayez de comprendre leur point de vue, et vous trouverez la paix intérieure et la sagesse. Concentrez-vous davantage sur le fait de devenir une meilleure personne, d’être plus heureux, plutôt que d’avoir raison.

6. Le plus grand ennemi de l’homme dans la vie, c’est lui-même

Bouddha a dit :

« Il est préférable de se vaincre soi-même que de gagner mille batailles. Celui qui se vainc lui-même est plus fort que n’importe quel suzerain ».

Pourquoi en est-il ainsi ? Parce que nos pensées sont généralement plus nuisibles pour nous que les actions des autres. Nos déductions erronées nous entraînent dans un abîme encore plus grand. C’est pourquoi il est important d’avoir un esprit clair et critique.

Pour nous battre, nous devons apprendre à contrôler notre esprit, nos pensées. Elles ne doivent pas se déchaîner comme les vagues de la mer.

Beaucoup d’entre nous pensent que nous ne pouvons pas contrôler nos pensées. Ce n’est pas vrai. Le Bouddha a dit :

« Vous ne pouvez pas empêcher un oiseau de vous survoler, mais vous pouvez certainement l’empêcher de faire son nid sur votre tête ».

Chassez donc les pensées si elles ne correspondent pas aux principes de vie que vous voulez suivre.

7. Vivez en harmonie

L’une de mes leçons préférées du Bouddha est la suivante :

« Notre cœur est comme un jardin. Il contient à la fois des plantes nobles et des mauvaises herbes. Courage ou peur, ressentiment ou amour, activité ou paresse peuvent pousser dans ce jardin. Tout dépend des graines que l’on y sème ».

Il est impossible de devenir une personne heureuse et prospère sans harmonie intérieure. Et l’harmonie doit venir uniquement de l’intérieur. Ne la cherchez pas à l’extérieur. Ne cherchez pas à l’extérieur quelque chose qui ne peut être que dans votre cœur. La vérité est que l’harmonie ne peut être trouvée qu’à l’intérieur de vous-même.

L’harmonie de la vie n’est pas un nouveau travail, une nouvelle voiture, ou un nouveau mariage… L’harmonie de la vie est l’équilibre de notre personnalité, et cette chose est si puissante qu’avec elle nous pouvons faire l’impossible, déplacer des montagnes.

8. Soyez reconnaissant

L’une des principales erreurs de la plupart des gens sur Terre est de ne pas apprécier ce qu’ils ont.

Il n’est pas nécessaire de juger le succès de la vie à l’aune de l’argent uniquement. Vous n’avez pas beaucoup d’argent, mais vous avez une belle apparence. Vous n’avez pas une belle apparence, mais vous avez une famille et des enfants merveilleux. Vous n’avez pas de famille et d’enfants, mais vous êtes en bonne santé. Vous avez une mauvaise santé, mais vous êtes toujours en vie, et votre voisin n’est plus.

Tout le monde a quelque chose à remercier à l’Univers. Alors ne soyez pas en colère contre le destin. Vous devriez être reconnaissant pour ce que vous avez et en profiter chaque jour.

Réveillez-vous avec cette pensée chaque jour, à chaque lever de soleil. Il y a tellement de belles choses autour de vous ! Il y a toujours quelque chose qui mérite d’être remercié par Dieu et l’Univers, il suffit de le comprendre et de remercier. Un cœur reconnaissant vous rendra grand !

9. Soyez fidèle à ce que vous savez

Chaque personne sur Terre a sa propre expérience. Et il arrive si souvent que nous nivelons notre propre expérience en suivant les autres.

Si vous ne suivez pas votre instinct, votre expérience, vos connaissances, vous risquez d’échouer dans la vie. Cela se produira non pas parce que vous ne saviez pas comment agir, mais parce que vous avez ignoré les signes que votre esprit vous donnait.

Voici pourquoi : assimiler des informations, c’est bien, mais c’est aussi mieux d’avoir ses propres idées et de penser avec sa propre tête.

10. Le bonheur ne dépend pas de qui vous êtes ou de ce que vous avez

Il dépend uniquement de ce que vous pensez de tout cela.

Vous êtes-vous déjà demandé quelle était la différence entre « comme » et « aimer » ? Le Bouddha avait une opinion à ce sujet :

« Quand on comme une fleur, on la cueille et on l’emporte chez soi. Mais si vous aimez une fleur, vous ne la cueillerez pas, mais vous la soignerez et l’arroserez tous les jours. »

Ressentez-vous la différence ? Si vous comprenez et réalisez cela, vous comprendrez mieux les lois du bonheur dans la vie.

Tout le monde sur Terre veut être heureux. Et la vie nous en donne l’occasion, mais le chemin de chacun est différent. Tout ce que vous avez à faire est de vous connaître et de choisir le bon chemin.

En guise de conclusion

Au cœur des enseignements du Bouddha se trouve l’affirmation selon laquelle la cause profonde de tous nos problèmes, échecs et souffrances est notre ignorance ou méconnaissance. J’espère que ces sages paroles rendront votre vie un peu meilleure, vous feront réfléchir à vos pensées et à vos actions, et vous aideront à regarder le monde sous un angle différent.


No more posts
No more posts