Des exercices simples qui font travailler le gyrus à plus de 60 ans

Des exercices simples qui font travailler le gyrus à plus de 60 ans

Les scientifiques affirment qu’après 60 ans, notre cerveau n’est plus ce qu’il était. Mais cela ne veut pas dire que nous devons abandonner. Quoi qu’on en dise, ce sont nos gyrus qui nous permettent d’exister, de vivre, de gagner de l’argent pour nous et notre famille. Ils nous aident à résoudre des problèmes et parfois même à les créer. C’est pourquoi il est si important de garder votre cerveau actif.

Si vous avez plus de 60 ans, votre corps n’est plus vraiment ce qu’il était. Mais il est stupide de se laisser aller à l’idée que c’est la vieillesse et que vous ne pouvez rien y faire. Au contraire, vous devriez faire plus d’efforts pour entraîner votre mémoire et votre intellect. De cette façon, vous resterez en bonne santé plus longtemps.

Dans cet article, je veux partager avec vous quelques astuces que j’utilise moi-même pour garder mon gyrus dans l’état d’un trentenaire. Et ça marche vraiment !

Le premier exercice

Allez à la bibliothèque ou achetez un livre de mathématiques pour enfants. Un manuel adapté à la 4e ou 5e année, où il y a déjà beaucoup d’arithmétique, mais peu de formules (nous n’en avons pas besoin).

Ensuite, commencez à résoudre des exemples. Vous pouvez le faire progressivement : d’abord 2-3 exemples par jour, puis une page entière, puis plusieurs pages… Cela ne vous prendra pas beaucoup de temps – seulement 15 à 40 minutes par jour. Mais l’effet sur votre cerveau sera colossal !

Comment un livre de mathématiques pour enfants peut-il aider le cerveau, demandez-vous ? Je sais que cela semble assez ridicule, surtout si vous avez fait des études supérieures. Mais ne tirez pas de conclusions hâtives !

Des scientifiques britanniques ont mené une étude sur l’activité cérébrale des personnes âgées et ont obtenu des résultats inattendus : il s’avère que les enseignants de l’école élémentaire sont bien meilleurs penseurs à un âge avancé que les enseignants des collèges et des lycées.

Mais qu’est-ce que cela a à voir ? C’est simple : à l’école primaire, il y a toujours plus d’arithmétique, des calculs simples qui développent la capacité du cerveau à penser rapidement. En revanche, les mathématiques au lycée font davantage appel à la logique, à la réflexion et à de longs calculs. Ce sont des choses nécessaires dans la vingtaine ou la trentaine, mais elles ne le sont pas dans la soixantaine et au-delà.

Le deuxième exercice

Le deuxième conseil pour faire travailler votre gyrus est beaucoup plus accessible et simple :

Si vous vivez en ville, vous sortez probablement dans la rue. Il y a de fortes chances que vous voyiez des centaines, voire des milliers de voitures garées ou passant devant vous chaque jour.

Tout ce que vous avez à faire : commencer à regarder les plaques d’immatriculation de ces voitures. Vous voyez quelques chiffres, vous les additionnez. Voyez la voiture suivante et le numéro suivant – résumez-les à nouveau. Essayez de le faire en allant au magasin ou à la banque. Ce n’est pas difficile et c’est même amusant.

Par exemple, vous avez vu une voiture avec la plaque d’immatriculation 142 et vous avez rapidement compté pour vous-même : OK, 1 plus 4 plus 2, ça fait 7 !

Les calculs simples. C’est encore plus facile que de résoudre des exemples dans les manuels scolaires. Puis, après quelques jours, tu peux rendre les choses plus difficiles : commence à soustraire, multiplier ou diviser les chiffres que tu vois sur les numéros de voiture.

Le troisième exercice

Et voici le troisième et dernier conseil, qui permettra non seulement de « secouer votre cerveau », mais aussi de l’enrichir culturellement.

Avez-vous un poète préféré ? Avez-vous un poème préféré ? Même si ce n’est pas le cas, choisissez un livre et un poète que vous aimez et commencez à apprendre des poèmes. Mémoriser des passages d’œuvres par cœur est un excellent moyen de faire travailler son cerveau comme un jeune.

À votre avis, pourquoi apprend-on aux enfants dans les écoles à mémoriser des poèmes ? La réponse est l’entraînement de la mémoire. En mémorisant des poèmes, la mémoire du cerveau travaille plus rapidement et devient plus capacitive.

Imaginez que les gyrus de notre cerveau sont des muscles comme ceux de vos bras et de vos jambes. Que font les gens à leurs muscles pour les empêcher de devenir flasques ? C’est exact : ils les exercent. Ne donnez donc pas à votre gyrus la chance de devenir flasque.

Faites-vous donc une règle de vous asseoir tous les soirs avec une tasse de thé et un volume de votre poète préféré. Puis lisez. Puis mémorisez et répétez !

C’est l’exercice le plus efficace et le plus utile pour entraîner votre cerveau après 60 ans !


No more posts
No more posts