Qu’est-ce que l’oxygénobarothérapie? Et dans quel but est-elle nécessaire?

Qu’est-ce que l’oxygénobarothérapie? Et dans quel but est-elle nécessaire?

Je vois une corrélation directe entre l’efficacité du cerveau et du corps dans son ensemble et le niveau de revenu. Par conséquent, j’explore des moyens intéressants de me pomper.

Une méthode de pompage du cerveau est l’oxygénobarothérapie (OBT). En bref, il s’agit de pomper de l’oxygène dans le corps sous une pression accrue dans des chambres de pression spéciales.

Les principes sur lesquels repose cette méthode sont largement dus aux lois de la physique qui régissent la dissolution des gaz dans les fluides corporels et leur distribution dans les tissus.

L’homme peut survivre sans eau ni nourriture pendant des jours, voire des semaines, mais il suffit de couper l’approvisionnement en oxygène pendant une ou deux minutes pour que la mort s’ensuive. C’est pourquoi un manque d’oxygène pour les tissus et les organes est dévastateur.

La procédure elle-même ressemble à ceci :

  1. Les médecins mesurent d’abord votre tension artérielle, votre taux de saturation en oxygène et le temps que vous pouvez passer sans respirer ;
  2. Ensuite, vous mettez un masque d’où provient l’oxygène ;
  3. Vous restez simplement assis pendant environ 40 minutes (vous pouvez lire un livre ou téléphoner en même temps) ;
  4. Par le hublot, les médecins surveillent votre état toutes les quelques minutes ;
  5. Puis ils font la même chose après l’intervention.

Qu'est-ce que l'oxygénobarothérapie? Et dans quel but est-elle nécessaire?

Il existe une autre méthode d’OBT, plus avancée, qui consiste à placer le patient dans une chambre à pression séparée. Elle est plus coûteuse, mais plus confortable et plus efficace.

Qu'est-ce que l'oxygénobarothérapie? Et dans quel but est-elle nécessaire?

L’oxygénothérapie peut être utilisée non seulement pour pomper le cerveau, mais aussi pour augmenter l’énergie, normaliser l’état émotionnel et même traiter les maladies. Il est à noter que l’oxygénobarothérapie permet d’éliminer le manque d’oxygène dans tout organe malade, de restaurer sa fonction et sa résistance aux facteurs pathogènes.

L’oxygène dans le sang est chimiquement lié à l’hémoglobine (19,1% vol.) et dissous dans le plasma (0,3% vol.). Dans des conditions normales, la livraison de l’oxygène aux tissus est assurée par l’hémoglobine des érythrocytes, et la fraction dissoute ne fait que réguler ce processus.

Lorsque l’apport d’oxygène aux organes et aux tissus est perturbé, une hypoxie (privation d’oxygène) se développe. Les organes vitaux (cœur, cerveau, reins, foie) sont extrêmement sensibles au manque d’oxygène et ne peuvent pas fonctionner normalement en cas de manque d’oxygène.

L’hypoxie peut se produire pour diverses raisons : violation de la perméabilité des vaisseaux sanguins alimentant l’organe (athérosclérose, inflammation, œdème, etc.), diminution de l’hémoglobine, et bien d’autres raisons liées à une pathologie respiratoire, à l’activité cardiaque, etc. Pour le traitement de ces affections, diverses méthodes d’oxygénothérapie ont été mises au point. Cependant, à la pression atmosphérique normale, même la respiration d’oxygène pur n’est souvent pas en mesure d’éliminer le manque d’oxygène au niveau des cellules des organes et des tissus. La seule façon de résoudre ce problème est d’augmenter la quantité d’oxygène transportée par le sang. Cette dernière n’est possible que dans un caisson hyperbare.

En outre, selon les concepts modernes, l’oxygène sous pression accrue agit comme un adaptogène général qui augmente la résistance de l’organisme aux diverses influences du stress.

En outre, l’OBT a un certain nombre d’effets bénéfiques pour le patient : effet anti-œdémateux ; effet anti-inflammatoire ; accélère le processus de cicatrisation, favorise la croissance des capillaires vasculaires et rétablit le flux sanguin réduit dans les organes et les tissus. L’OBT normalise la synthèse du collagène, accélère la formation du cal osseux, élimine les phénomènes d’ostéoporose, etc.

Qu'est-ce que l'oxygénobarothérapie? Et dans quel but est-elle nécessaire?

Quelles sont les maladies qui peuvent être soignées par l’oxygénobarothérapie ?

L’éventail des maladies pour lesquelles la méthode OBT est indiquée est assez large. L’OBT est particulièrement efficace pour les pathologies suivantes :

  • Pathologie vasculaire : maladie vasculaire oblitérante des extrémités, ulcères trophiques dus à des troubles circulatoires, embolies gazeuses vasculaires, etc ;
  • Pathologie cardiaque : variante arythmique de la cardiopathie ischémique, angine de poitrine, arythmies, extrasystoles, insuffisance cardiaque, décompensation des états post-infarctus, intoxication aux glycosides cardiaques, insuffisance cardiaque pulmonaire, etc ;
  • Pathologie gastro-intestinale : ulcère gastrique et duodénal, syndrome post-hémorragique après une hémorragie gastrique, maladies intestinales ;
  • Pathologie hépatique : hépatite aiguë, hépatite chronique, cirrhose, insuffisance hépatique ;
  • Pathologie du système nerveux : accident vasculaire cérébral ischémique, traumatisme craniocérébral, encéphalopathies, traumatisme de la moelle épinière, parésie des nerfs périphériques ;
  • Pathologie du système nerveux de l’enfant ;
  • Empoisonnements : intoxication au monoxyde de carbone, substances formant de la méthémoglobine, cyanures ;
  • Pathologie oculaire : troubles circulatoires de la rétine, rétinopathie diabétique, dystrophie du nerf optique dans l’intoxication à l’alcool méthylique ;
  • Pathologie endocrinienne : diabète insulinodépendant décompensé, complications du diabète, goitre toxique diffus ;
  • Pathologie maxillo-faciale : maladies parodontales, gingivites et stomatites nécrosantes, cicatrisation après chirurgie plastique ;
  • Gynécologie : maladies inflammatoires chroniques des organes pelviens chez la femme. On constate une nette amélioration de la fonction sexuelle chez les hommes âgés après une cure d’OBT ;
  • Pathologie obstétricale : hypoxie fœtale intra-utérine, menace de fausse couche, hypotrophie fœtale, grossesse immunoconflictuelle, grossesse avec pathologie concomitante, pathologie endocrinienne chez la femme, infertilité d’étiologies diverses ;
  • Pathologie des plaies : prévention de l’infection des plaies, plaies à granulation lente, surfaces de brûlures, engelures, plaies postopératoires en chirurgie plastique et autres ;
  • Maladies de la cohésion, embolie d’air et de gaz, accident de décompression ;
  • Lésions dues aux radiations : ostéonécrose due aux radiations, myélite, entérite ; un groupe spécial de patients recevant une chimiothérapie et une radiothérapie pour des maladies oncologiques.

No more posts
No more posts