Une fleur au nom très obscène

Une fleur au nom très obscène

Il existe dans la nature plusieurs plantes qui ont des noms obscènes. Aujourd’hui, je veux vous parler d’une fleur dont le nom est si obscène qu’il a donné lieu à plusieurs disputes dans les milieux scientifiques, exigeant qu’elle soit renommée.

En effet, cette fleur s’appelle Clitoria (du latin « clitoris »), et ce nom lui a été donné en 1753 (à l’époque du Moyen Âge où presque tout le monde était dévot) !

Comment cela s’est-il produit ?

C’est ce nom, Clitoria, à un groupe de fleurs, comptant environ 70 espèces, qui a été donné par le célèbre classificateur suédois Carl Linnaeus. Après avoir examiné la fleur, une parente du haricot, il y a trouvé la ressemblance d’une cargaison de bateau. La forme de cet ajout est très similaire à un organe féminin aussi intime. Et le scientifique, sans réfléchir longtemps, a donné à la plante un nom qui signifie littéralement « clitoris ».

Au XVIIIe siècle, à l’époque de Carl Linné, l’anatomie humaine était déjà très avancée, et toutes les parties et organes humains avaient déjà des noms latins bien établis. Et Linné lui-même était un homme doté d’un sens de l’humour développé. On lui attribue également d’autres organismes portant des noms plutôt frivoles. Par exemple, nous savons que l’un des champignons que Linné a appelé Phallus impudicus (qui signifie phallus immodeste). En effet, qu’y a-t-il à être pudique, semble-t-il…

Bien entendu, de nombreux hommes chastes ne pouvaient tolérer une telle obscénité et ont demandé à plusieurs reprises un changement de nom.

La bataille pour le nom de cette fleur s’est déroulée tout au long de la première moitié du XIXe siècle. Ainsi, en 1807, l’un des premiers à vouloir rebaptiser la plante fut le botaniste anglais James Edward Smith. Il a pratiquement exigé que le nom soit changé. Mais la fleur avait des partisans et ils ont défendu le nom. Ils étaient amusants, tout comme M. Linné ! La dernière tentative, également infructueuse, de renommer la fleur a eu lieu en 1840. Clitoria est donc resté « clitoris ».

La clitoria elle-même n’a rien à se reprocher dans son nom. C’est une belle fleur au caractère tropical qui atteint 2 mètres en été et fleurit de début juillet à septembre. Pendant la saison, elle parvient à former des haricots avec des graines matures. Certes, en hiver, même doux, il gèle et doit être ressemé au printemps.

Une fleur au nom très obscène

Les couleurs de base de la corolle sont le bleu et le rose, mais les sélectionneurs ont déjà introduit des variétés à corolle blanche et rose. Le clitoria a également développé un certain nombre de pétales de fleurs de grande taille et festonnés. Le principal centre de sélection de clitoris se trouve à Hawaï. Ce qui est intéressant, c’est que presque partout dans le monde, des femmes sélectionneurs de plantes sont responsables de sa sélection. Drôle de coïncidence, n’est-ce pas ?

Il est également intéressant de noter que cette plante ne s’appelle pas ainsi dans tous les pays. Par exemple, le nom commun de cette fleur en Allemagne est fleur de la honte (« Schamblume »). Il est intéressant de se demander pourquoi les Allemands ont choisi ce nom 🙂


No more posts
No more posts