La technique de respiration « 4-4-4-4 » et 2 autres conseils qui feront travailler votre cerveau comme s’il avait 25 ans

La technique de respiration « 4-4-4-4 » et 2 autres conseils qui feront travailler votre cerveau comme s’il avait 25 ans

C’est d’une maladresse frustrante lorsque vous rencontrez une personne que vous connaissez dans la rue et que vous ne parvenez pas à vous souvenir de son nom. Celui-ci semble être quelque part sur le bout de votre langue, mais ne veut pas sortir des profondeurs de la mémoire.

Dans ces moments-là, rien de plus intelligent que de se plaindre de la vieillesse ne vous vient à l’esprit. Mais la vieillesse n’a rien à voir avec cela. C’est juste notre paresse et notre manque de volonté à faire travailler notre cerveau. Et c’est un fait scientifiquement prouvé.

Récemment, j’ai lu un livre étonnant intitulé « Neurofitness: A Brain Surgeon’s Secrets to Boost Performance and Unleash Creativity » par le neurochirurgien américain Rahul Jandial, l’un des experts les plus respectés non seulement en chirurgie, mais aussi dans le domaine de la restauration de l’activité cérébrale après un traumatisme grave, une attaque ou la maladie d’Alzheimer.

La technique de respiration "4-4-4-4" et 2 autres conseils qui feront travailler votre cerveau comme s'il avait 25 ans

Tout au long du récit, le fil conducteur est l’idée principale : les fonctions cérébrales peuvent non seulement être rétablies, mais aussi portées au sommet de l’activité après toute maladie, sans parler des changements liés à l’âge, avec lesquels nous aimons tant justifier nos propres oublis.

Le livre décrit de nombreux cas de restauration des fonctions cérébrales à l’aide d’un système mis au point par un neurochirurgien. Et aujourd’hui, je veux vous parler de recommandations étonnamment simples (mais non moins efficaces).

La technique de respiration « 4-4-4-4 »

Ce type de respiration est également appelé respiration attentive ou « rythmique ».

Il est faux de penser qu’elle a été inventée par Rahul Jandial. Cette pratique est utilisée par les yogis et les moines bouddhistes depuis plus de 2 500 ans. Rahul a participé à de nombreuses études qui ont permis de prouver scientifiquement la relation entre la respiration rythmique et le rajeunissement du cerveau.

Le fait est que, sur fond de respiration rythmée, le travail de l’amygdale, responsable de la réponse de l’organisme aux émotions les plus fortes, s’intensifie, ce qui permet à une personne de mieux gérer le stress. Et l’on sait que le stress est l’une des principales causes du vieillissement rapide de l’organisme.

La respiration rythmique stimule la croissance des fibres nerveuses dans le cortex cérébral, qui non seulement régule le rythme cardiaque et la pression artérielle, est responsable de la concentration, mais aide également à garder l’esprit frais, en le protégeant des débordements émotionnels. Ainsi, le processus de réflexion est plus rapide et il faut moins de temps pour trouver les bonnes solutions.

La respiration rythmique active les neurones du cerveau et augmente le nombre de connexions entre eux, améliorant ainsi toutes les fonctions cognitives du corps : la parole, la concentration, la capacité à percevoir les objets au toucher et à faire des mouvements volontaires. C’est-à-dire toutes les choses qui souffrent en premier lieu de la démence sénile.

La respiration rythmique régulière renforce les connexions entre les différentes parties du cerveau, ce qui augmente l’activité mentale et, en même temps, calme le système nerveux. Et c’est cela qui est étonnant !

La technique de respiration "4-4-4-4" et 2 autres conseils qui feront travailler votre cerveau comme s'il avait 25 ans

Il s’est avéré que sur fond de respiration rythmique, notre soi-disant « sixième sens » devient plus aigu. Il ne s’agit pas de ce qui est considéré comme une intuition. Il s’agit de la capacité du cerveau à capter les signaux de tous les organes et systèmes et à réagir instantanément aux moindres changements dans leur fonctionnement, ce qui réduit l’anxiété et soulage les crises de panique.

En lisant sur l’incroyable effet rajeunissant de la respiration rythmique, vous commencez involontairement à penser que ce système requiert certaines compétences et que le maîtriser du premier coup ne sera pas si facile. C’est aussi ce que j’ai pensé au début 🙂 Mais il s’est avéré que la maîtrise de cette technique de respiration est extrêmement facile :

  1. La première chose à faire est de trouver un endroit isolé, d’éteindre votre téléphone (pour qu’il ne vous dérange pas soudainement), de prendre une position confortable et de vous détendre. Essayez, juste pendant 5 à 10 minutes, de chasser de votre esprit les pensées capricieuses. Concentrez toute votre attention sur votre respiration et ne pensez à rien d’autre ;
  2. Au rythme de 1-2-3-4, respirez profondément par le nez (c’est important) ;
  3. Puis retenez votre respiration en comptant pour vous : 1-2-3-4 ;
  4. Au compte de 1-2-3-4, expirez tranquillement, toujours par le nez. Et comptez à nouveau 1-2-3-4 avant de reprendre votre respiration.

Vous ne le croirez pas, mais c’est tout ce qu’il y a à faire. Pour moi, fermer ma tête pendant ces cinq à dix minutes est beaucoup plus difficile. Selon Jandial, c’est la respiration rythmique régulière qui a évité à nombre de ses patients d’avoir à subir une intervention chirurgicale.

Renoncer au petit-déjeuner deux fois par semaine

Les conseils du neurochirurgien se fondent sur les résultats de recherches scientifiques menées par des neurobiologistes de la célèbre université Johns Hopkins. En particulier, les travaux de Mark Mattson, dans lesquels il a été prouvé de manière convaincante que c’est le jeûne intermittent qui déclenche des processus de rajeunissement dans le corps et prolonge la vie.

Rahul estime que les journées de décharges mineures sont bénéfiques avant tout pour le cerveau, provoquant le réveil de tous les organes, d’où les réactions positives qui s’ensuivent. Par exemple :

  • la réduction du taux de sucre dans le sang ;
  • meilleure régulation de la pression sanguine ;
  • et l’augmentation du taux métabolique.

La technique de respiration "4-4-4-4" et 2 autres conseils qui feront travailler votre cerveau comme s'il avait 25 ans

Jandial a d’abord testé ce système sur lui-même. Aujourd’hui, non seulement il saute le petit-déjeuner deux fois par semaine, mais il pratique ce qu’il appelle des fenêtres de faim de 16 heures. Lorsque le dernier repas est pris à 17 heures au plus tard et qu’il ne reste plus que de l’eau et du thé en quantité illimitée jusqu’au prochain petit-déjeuner.

Il affirme que ce système d’alimentation l’aide à se concentrer, à supporter plus facilement de nombreuses heures de stress lors des opérations les plus difficiles, tout en conservant une clarté mentale et une coordination claire.

Le neurochirurgien conseille à ses patients de ne pas renoncer à leur premier repas plus de 2 fois par semaine, à 3 jours d’intervalle, car cela suffit à stopper le développement de la démence et à prévenir les maladies associées à la perte de mémoire.

S’asseoir et s’allonger moins souvent, se tenir debout plus souvent

Il n’y a pas longtemps, nous avons écrit dans l’un de nos articles qu’une personne devient plus intelligente en marchant, et que la position debout permet de se souvenir beaucoup plus rapidement des informations.

Nous sommes nombreux à passer la plupart de notre temps assis. Ajoutons à cela 8 heures de sommeil, et il s’avère que pour une telle utilité pour l’esprit la position verticale n’est rien. Et cela n’est pas naturel pour la nature humaine, car le cerveau humain est conçu pour les personnes en position verticale.

Pourquoi ? C’est en position verticale que l’on produit la quantité maximale de la protéine BDNF (brain-derived neurotrophic factor), que l’on appelle la protéine nourricière des jeunes neurones. Elle stimule non seulement leur émergence, mais contrôle également leur développement, les aidant ainsi à survivre.

Voilà tous les conseils pour pomper votre cerveau. Convenez qu’ils n’ont rien de compliqué, de chronophage et d’irréalisable. Surtout lorsqu’il s’agit de garder sa raison jusqu’à un âge avancé et de rajeunir son corps.


No more posts
No more posts